​​27 NOV 2013

Cecile Coune, CEO d'Aviabel est interviewée par un journal Turque sur le business grandissant en Turquie. Lire l'article complét, ( en Turque ) : CCoune_TR.pdf

 

TRADUCTION :

 

L'Assureur du ciel a pris La  Turquie dans son radar

CEO de l'Assureur belge AVIABEL, Cécile Coune a dit :  «Pour le moment  nous n'avons pas  de bureau ici mais nous avons inclus la Turquie comme marché cible dans notre radar ».  27 Novembre 2013. 

Un des acteurs importants du secteur européen d'assurance aviation ( y compris hélicopters), la compagnie Belge AVIABEL ne pouvait pas rester indifférente vis –à-vis du marché d'aviation turc qui a montré un développement très rapide ces dernières années. Madame Coune dit :  « Jusqu'à mon arrivée dans la Compagnie  nous souscrivions des risques en Turquie via des courtiers londoniens. Depuis mon arrivée ,il y a un an et demi, notre intérêt pour la Turquie s'est précisée et nous avons commencé à travailler  directement via des courtiers locaux turcs. Bien que nous ne possédions pas de bureau en Turquie, nous avons ajouté le marché turc dans notre radar. »

La CEO de AVIABEL INSURANCE a fait la déclaration spéciale  suivante à notre Journal ( Dunya) lors de sa visite en Turquie. D'après Cécile Coune , la compagnie réassure des risques turcs en tant que leader depuis Juillet 2012 et elle ajoute :  «  nous sommes arrivés à la conclusion que nos produits et services apporteront une valeur ajoutée au secteur d'aviation turc…et ceci suite à nos rencontres avec des autorités d'assurance , des courtiers et compagnies spécialisés  dans ce secteur du pays… »

En attirant notre attention sur le fait que l'on appelait AVIABEL « l'assureur du ciel » et sur le fait que  la compagnie est devenue un réassureur important dans le marché international, Cécile Coune a résumé leurs intentions sur la Turquie de la façon suivante : «  Quand je suis devenue CEO il y  a un an et demi, notre intérêt pour la Turquie s'est dessiné d'une façon nette. Avant on travaillait via des courtiers londoniens, mais depuis un an et demi on souscrit via des courtiers turcs directement. Nous n'avons pas  encore de bureau en Turquie, mais nous l'avons cadré dans notre radar. En vertu des lois turques ,nous exerçons nos activités en tant que réassureur. Nous avons des idées intéressantes pour le futur. Nous ne pensons pas établir un bureau ( filiale ou succursale) pour le moment en Turquie. Une fois que nous aurons bien connu le marché et que  nous aurons constitué un beau portefeuille  rentable , nous pourrions envisager l'ouverture d'un bureau. Nous mettons l'accent d'avantage  sur une progression lente et sûre  mais à longue terme  ( pas de short terme investissement ). »

 

Nous voulons devenir le leader du marché d'assurances de (business) Jets

Cécile Coune insiste sur le fait que «  ses clients actuels sont des courtiers ».  D'après elle,  «  il s'agit des courtiers spécialisés dans le secteur. En traitant directement avec eux, nous avons la possibilité, en tant que leader,  de fournir un bon  service efficace avant et après sinistre. Nous sommes également leader dans le domaine des (business) jets en Angleterre et nous voulons réaliser la même chose en Turquie qui est un pays stratégique pour nous. Sa situation géographique est très importante et favorable .  Y avoir notre propre bureau présenterait un grand intérêt. Nous servons le secteur d'aviation turc d'une façon complète, sauf pour les trop grandes aviateurs comme Turkish Airlines (THY)..En dehors de cela, nous souscrivons des risques d'avion, hélicoptères, ballons, petits aérodromes… Nous avons aussi des ballons dans notre portefeuille. »

En peu de temps notre progression a atteint 40 (pourcent)

Cécile Coune nous a informé qu'ils ont obtenu une progression de 40%  de chiffre d'affaire dans un court laps de temps d' un an et demi et a ajouté : «  notre but  est de souscrire des affaires rentables. C'est pour cette raison que nous sommes en Turquie afin de mieux cerner les risques , de les connaitre pour ne pas réassurer aveuglement. »

Nous ciblons les aéroports régionaux de petite taille

En mettant l'accent sur l'importance économique présentée  par  la Turquie, pour Cécile Coune  le fait de construire un troisème aéroport à Istanbul montre  son dynamisme. Elle  continue «   La Turquie possède actuellement 120 aéroports y compris de petits aérodromes pour de petits appareils. Nous voulons souscrire leurs assurances responsabilité civile. N'oublions pas que la RC  et  l'assurance des aéroports présente un grand risque. Nous acceptons des parts dans ces risques. Nous pouvons devenir leader dans le secteur des petits aéroports ainsi que des aéroports régionaux ( nous ne ciblons  pas  l'aéroport d'Istanbul, mais plutôt  celui de Gaziantep, ( Note du traducteur :une ville industrielle  du Sud -Est anatolien).

 

En Turquie le nombre des jets d'affaires augmente constamment

Cécile Coune continue : « Notre target est des jets d'affaires d'une capacité de 20 personnes. Actuellement la Turquie possède 80 jets d'affaires avec tendance croissante. Nous avons atteint 20% de part de marché dans cette catégorie d'avions. Bien que la croissance annuelle du pays soit 3%, le secteur d'aviation du pays  croit d'une façon triple. Comparé à la taille de son économie , la taille du secteur d'aviation n'est pas encore très élevée.On a donc encore un grand potentiel devant nous  . Nous voulons augmenter nos activités  également pour les risques de  « rotor wing » et les sociétés locales d'aviaton de petite taille.. »

 

Les Turcs  accordent une grande valeur  aux relations personnelles

A notre question «  que pensez –vous de la Turquie et de son peuple ? » , Cécile Coune a répondu :  «  Vous avez des femmes et des hommes d'affaire de qualité. Vous donnez beaucoup d'importance aux contacts personnels. Dans mon pays  vivent une grande communauté turque pour qui nous portons beaucoup de sympathie . La Belgique est un pays multilingue et multi-cultures. Notre volume d'exportation est très élevé dont dépend notre économie. Pour cette raison la Turquie présente un grand intérêt pour mon pays.  Nos visites dépendront bien sûr du volume des affaires réalisées et à réaliser … ».

 

Parmis ses actionnaires il se trouve aussi Aksigorta  (apparenté à AG Insurance)

AVIABEL fut fondé en Belgique en 1935 sous le nom de «  Compagnie Belge d'Aviation ».Son siège est établi à Bruxelles. En 2001 la Compagnie a acheté le portefeuille du Pool d'assurance aviation aux Pays-Bas et a ouvert une succursale à Amsterdam. Elle est devenue le leader du secteur d'aviation dans les pays de BENELUX avec une part de marché de 80%. Aviabel est membre de l'Union internationale d'assurance aviation (IAUI) et a reçu son rating A- (stable outlook) fut reconfirmé le 5 juillet 2013 par S&P.. Les actionnaires principales de Aviabel sont AG Insurance  , Ethias, Belfius et QBE Re. La compagnie est également très active en Angleterre, France et Espagne.

 

Certains produits (couvertures)  de la Compagnie

  • Assurance corps d'avion,hélicoptères..
  • Assurance tous risques (casco) : dommages matériels, incendie, vols
  • Responsabilité civile de l'aviation
  • Responsabilité civile  des pilotes
  • Responsabilité civile des instructeurs d'avion
  • Responsabilité civile de l'aéroport
  • Responsabilité civile d'exploitation
  • Responsabilité civile des clubs d'aviation amateur
  • Responsabilité civile des organisateurs de show aérien.